Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

.

La Maison de Prière a 40 ans.
Le Centre Spirituel La Maison de Prière fête ses 40 ans le samedi 13 octobre 2018. Messe à 10h30 puis repas partagé. Réservez cette date ! Plus d'information à la rentrée.
Cette nouvelle a été mise à jour par votre webmaster depuis la ville de Yangshuo, en Chine !
Comme quoi le site internet de la paroisse n'a pas de frontières, tout comme la parole du Seigneur...



Dans le Chrétiens en Choisille de juillet - août :

Télécharger le PDF

Lire c'est voyager disait, semble-t-il, Victor Hugo. Nous savons que nous ne pourrons revenir en septembre un tant soit peu reposés et dispos que si nous sommes partis : non pas nécessairement en multipliant les kilomètres, les embouteillages et les files d'attente. Non pas en retrouvant sur le lieu de villégiature ceux-là mêmes que l'on s'était promis de quitter quelques temps. Non pas, enfin, en s'accrochant au rythme frénétique habituel de l'année scolaire.
Mais que l'on reste en Touraine pour l'été à l'ombre d’un arbre ou "prisonnier" dans sa chambre; que l'on traverse les montagnes ou les océans, c'est lire qui permet véritablement de s'évader, de s'aérer, de réfléchir…
Ainsi, comme l'an passé avant la dispersion estivale, voici quelques idées de lecture de ma part.

Bon été à chacun, Thibault Bruère






Le Bon Cœur de Michel Bernard, La Table Ronde, 2018

Ce roman retrace l'épopée de Jeanne d’Arc, jeune fille de 17 ans, qui retint de l'abîme le royaume de France par sa Foi et sa persévérance. Au travers de belles descriptions de paysages, l'auteur nous rapproche de Jeanne au point de l'aimer. Loin des procès historiques habituels qui entourent la jeune fille originaire du Barrois, nous l'accompagnons dans son périple et elle se révèle à nous comme profondément croyante, résolue et forte. Certes, à la fin du livre, Jeanne demeure un mystère. Mais ce n'est plus d'abord une énigme historique comme tant d'autres. Au contraire, nous découvrons que le mystère qui l'entoure est profondément lumineux, spirituel : cette jeune fille dit quelque chose de Dieu et de ses desseins, loin des sentiers habituels.






Comment notre monde a cessé d'être chrétien de Guillaume Cuchet, Seuil, 2018.

Abordable, ce livre n'en est pas moins un ouvrage d'histoire contemporaine fouillé. Comment comprendre et analyser l'effondrement de la pratique religieuse des années 1960 ? A partir du remarquable travail du Chanoine Boulard au milieu du XXème siècle sur la sociologie religieuse de la France, l'auteur expose et développe sa thèse : ce n’est pas 1968 (aussi bien dans les événements de mai que dans la publication de l'encyclique Humanae Vitae) qui déclenche l'effondrement de la pratique. Non, le basculement, notamment dans la pratique des jeunes, intervient en 1965-1966 et avec les nombreux bouleversements sociologiques de l'époque, trouve son origine (ou du moins son déclenchement) dans le Concile Vatican II. Par la fin de la "prédication d’obligation" (messe dominicale, confession annuelle), l'abandon du thème des fins dernières, conjuguées à l'évolution liturgique, beaucoup vont prendre leurs distances pour ne plus revenir.
Un livre très intéressant pour comprendre la question religieuse en France depuis un demi-siècle.






Joseph, cardinal Ratzinger, Serviteurs de votre joie, Fayard, 1988

Ce petit livre propose quelques homélies en forme de méditations sur la spiritualité sacerdotale. Elles ont été écrites pour la plupart lorsque Joseph Ratzinger était préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Elles sont, me semble-t-il, d'une très grande profondeur et expriment bien l'essence même du prêtre, la mission du pasteur. Après l'avoir lu lors d'une retraite au séminaire, il y a plus de dix ans, je l'ai relu cette année avec quelques confrères. Petit à petit l'idée m’est venue de vous en recommander la lecture. Un livre sur les prêtres peut-il concerner les fidèles ? Bien sûr ! Car si notre mission est de connaître les brebis, la réciproque est toute aussi vraie. Car en effet, comment favoriser l'émergence des vocations sacerdotales au sein de nos familles si nous-mêmes nous ne sommes pas convaincus de leur absolue nécessité ?






Jean Marie Peticlerc, Eduquer aujourd’hui pour demain, Salvator, 2010

L'éducation constitue aujourd'hui un des défis les plus importants à relever pour nos sociétés.
Salésien de Don Bosco, l'auteur, aux qualités d’éducateur reconnues, nous aide dans ce petit ouvrage à prendre en compte la réalité du jeune tel qu'il est et à comprendre et assumer nos propres limites dans la relation.
Autorité, confiance, affectivité, ces termes et bien d'autres sont révisés avec justesse, bienveillance et toujours dans une perspective évangélique. C'est bien le Christ en effet qui est l’éducateur par excellence. Parents et grands-parents, prêtres et religieux (ses), catéchistes et animateurs, professeurs et accompagnateurs, chacun pourra trouver dans ce livre de quoi le faire grandir pour éduquer.





Pour réfléchir… dire sa Foi

Pour Paul, celui qui veut évangéliser doit d'abord se faire disciple. Etre "disciple" pour devenir "missionnaire" selon l'expression du pape François. Mais attention à ce que cela ne devienne pas un slogan au service d’un effet d'annonce éphémère ! Dire sa foi, ce n'est pas faire passer une simple information ou une théorie qu'on expose, ce qui pourrait être le risque parfois. Paul nous apprend très clairement qu'il faut d’abord vivre l'Evangile pour pouvoir le transmettre : c'est dans la mesure où lui-même essaie d'orienter sa vie à la suite du Christ, de se laisser habiter par lui, y compris avec tout ce que cela comporte de souffrance et de passion, qu'il peut être pris comme modèle et donc annoncer. Si je me contente de le dire, sans le vivre moi-même, je ne suis pas crédible et je n’annonce pas Jésus-Christ...
Saint Paul prend bien en compte la difficulté, les faiblesses de chacun sur ce chemin de ressemblance avec le Christ. Bien que nous soyons sauvés, nous sommes toujours pécheurs mais cela ne nous dispense pas de continuer à avancer dans l’imitation du Christ. La question, c'est comment l’annoncer à temps et à contretemps sans être en surplomb. Lorsqu'on le vit soi-même, alors l'annonce découle plus simplement de notre vie.
Saint Paul a passé beaucoup de temps à prier avant de parler ou d'écrire. Il s'est aussi d'abord renseigné sur ce que vivent les communaut

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev