Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Actualités






Horaires d'été

Cliquez ici pour retrouver tous les horaires d'été.



Exposition Marcoville

Inaugurée le 11 mai dernier, Lumières célestes se tient dans l'église St-Julien, à Tours, jusqu'au 22 septembre, les jeudis, vendredis, samedis et dimanches, de 13h à 19h. Vous y verrez quelque 50 vierges, 500 angelots et 30 000 poissons sculptés à la main et parfois peints.
Cliquez ici pour plus d'information sur le site du diocèse.





<PDF> Dans le Chrétiens en Choisille des mois de juillet / août 2019


Au sommaire de ce numéro (cliquez sur un titre pour accéder à l'article)

Les rubriques du mois (cliquez sur un titre pour accéder à la rubrique)









La multiplication des pains


Afin de rendre grâce pour les derniers temps forts de notre année pastorale, notre journal revêt la couleur cette fois encore. En effet, l'Esprit Saint a soufflé abondamment ce 2 juin pour les confirmations de doyenné où quarante jeunes et adultes ont reçu des mains de notre Évêque la grâce du don de Dieu pour vivre en enfants de lumière et prendre leur place d'adultes au sein de l'Eglise.

Deux semaines après, Monseigneur Aubertin nous faisait à nouveau l'honneur de sa venue pour ordonner Gilles Capou comme diacre permanent. Accompagné de Michèle, son épouse, entouré de sa famille, de ses amis et de la communauté paroissiale, Gilles a répondu me voici avant de s'étendre sur le sol, prostration signifiant l'abandon et la confiance dans le Seigneur et son Eglise.

Au nom de tous, je remercie Gilles et Michèle de leur disponibilité et je rends grâce de pouvoir cheminer à leurs côtés.

Gilles est ordonné diacre pour le service du diocèse. Certes, il occupera une place particulière au sein de notre paroisse qui demeure la sienne. Mais nous ne saurions être les seuls bénéficiaires de son ministère.

Enfin, dimanche dernier, nous avons vécu une belle fête paroissiale. A l'instar de cette foule assise à écouter Jésus dans le désert, cette année se termine avec de nombreux paniers remplis : dédicace de l'église Saint-Pie-X, baptêmes d'adultes, confirmations, Tables Ouvertes Paroissiales, équipe Relais Mettray / La Membrolle, chorale paroissiale, ordination de Gilles, messe avec sacrement des malades, pèlerinage des enfants à l’île Bouchard, présence de Florian pendant deux années… chacun pourra allonger la liste non exhaustive. Que tout ceci nous encourage à vivre cet été dans la confiance en Dieu qui n'abandonne pas ses enfants.


Bien fraternellement, Thibault Bruère votre curé



Idées de lecture


C'est une habitude désormais qu'au seuil de l'été, je vous livre quelques conseils de lecture. Et, comme à l'accoutumée, faites-en ce que bon vous semble.

En ces temps troublés pour l'Eglise, où tout se dit et n'importe quoi; pour nous aider à approfondir notre compréhension du ministère de prêtre, je vous propose de lire (ou relire) deux romans sur la figure sacerdotale. Peut-être permettront-ils l'un et l'autre, de renouveler et d'élargir l'idée que nous nous faisons du prêtre. Apparemment très différents, mais tous deux placés dans le contexte menaçant de l’essor du marxisme, ils soulignent tour à tour la tension, la grandeur, l'exigence et la grâce de la vie de prêtre. Celui-ci, notamment par son célibat, "fait mystère", c’est-à-dire qu'il suggère quelque chose de Dieu qui n'est ni utile, ni rentable, ni gratifiant selon les catégories mondaines habituelles. Un conseil s'il vous plait : ne lisez pas l'un sans l'autre.



Le premier, Les nouveaux prêtres, de Michel de Saint Pierre est paru en 1964.
Le second, Les saints vont en enfer, de Gilbert Cesbron est paru en 1952.

Pour compléter ce tableau, je suggère un livre qui m'avait beaucoup marqué au séminaire et que j'ai relu cette année : L'humilité de Dieu de François Varillon paru en 1974.

C'est un livre de spiritualité qui nous emmène loin dans la contemplation de Dieu et dans ce que nous pouvons comprendre de l'humilité. Celle-ci ne peut devenir une vertu humaine que si elle est profondément enracinée dans le désir de Dieu.








Dans un tout autre registre, La vigne écarlate, roman de Vincent Borel (2018), retrace l'itinéraire de l'organiste et compositeur de génie Anton Bruckner. Celui-ci, auteur de 8 et même 9 symphonies, puissantes et complexes, n'a cependant guère eu la possibilité de les entendre. Conspué par Johannes Brahms et d'influents critiques, il a pourtant persévéré, nourri de sa vénération pour Richard Wagner. Ce petit livre nous dépeint un compositeur attachant, maniaque et torturé, spirituel et croyant. C'est une invitation à prendre le temps de réécouter sa monumentale œuvre musicale.


Enfin, pour les amateurs d'histoire, je vous propose de lire L'été des quatre Rois, de Camille Pascal. L'auteur, haut fonctionnaire et agrégé d'histoire, nous fait vivre les mois de juillet et août 1830 où se sont succédés sur le trône de France, Charles X, Louis XIX (formalité qui n'a duré que quelques minutes), Henri V (qui n'a pu être imposé par les Bourbons) et Louis Philippe 1er.

Le roman commence le 25 juillet 1830, date à laquelle le roi de France Charles X décida avec son gouvernement de légiférer par des ordonnances visant à mettre fin à la liberté de la presse, à dissoudre les chambres, à réserver le droit de vote à des collèges électoraux constitués de notables et à tenir de nouvelles élections. Ces fameuses ordonnances de Saint-Cloud, dont le but ultime était de sécuriser la monarchie et la dynastie des Bourbons après que leur règne fut interrompu par le Premier Empire, provoquèrent leur perte en quelques semaines.
Ce livre nous plonge dans un temps dont nous n'avons pas idée : celui de l'étiquette, des faibles moyens de communication, d'une foule ignorante et manipulable (cela a moins disparu). Camille Pascal, qui fut en son temps un habitué des hautes sphères du pouvoir, semble s'amuser de ces "grands". Bien écrit, avec un langage ciselé et une précision historique, ce roman a reçu le grand prix de l'Académie Française en 2018.

Thibault Bruère




Intentions de prière pour l'été


Avec la rentrée scolaire coïncidera le temps de l'action de grâce pour notre Archevêque, atteint le 9 septembre par la limite d'âge (75 ans). Mgr Aubertin aura été notre pasteur pendant 14 ans. Au cours de cet été prions pour lui : il n’était probablement pas facile de sortir du monastère de Lérins en 1998 lorsqu'il est devenu évêque de Chartres. Demandons au Seigneur qu'il accorde à son serviteur la même générosité dans le ministère qui sera désormais le sien.
Prions aussi Dieu par l'intercession de Saint Martin et des autres saints évêques de Tours, pour celui qui sera son successeur dans quelques mois.

Thibault Bruère






Retour sur les temps forts du mois de juin





























Retrouvez toutes les photos ici.


KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev