Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

RCF

Vidéo du Pape

La Paroisse Notre Dame de Choisille au sein du doyenné de Tours Nord






Dans le Chrétiens en Choisille de ce mois de mai :



L'éditorial du père Bruère - La vocation : cœur de l'Eglise ?


Le prochain synode des évêques aura lieu cet automne, à Rome. Il portera sur "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". Thème central en effet, pour lequel notre journal de mai cherche à donner écho.

A la lecture du thème, notre premier mouvement pourrait être de se dire, que l'Eglise réfléchit, au moins pour ce qui concerne l'occident, à des initiatives pour parer à la crise des vocations particulières, religieuses et sacerdotales. Cela est peut-être vrai. Mais ce qui l'est plus encore, c'est que l'Eglise constate la difficulté de la jeunesse à trouver sa voie dans le monde actuel (voir l'extrait de la synthèse nationale envoyée à Rome).

De fait, comme aumônier étudiant, j'accompagne depuis trois ans bien des jeunes qui s'interrogent sur ce qu'ils veulent faire mais surtout, au fond, sur ce qu'ils veulent être. Un certain nombre par exemple n'hésite pas à prendre une année de césure pour réfléchir, discerner et donner du temps pour les autres avant de se lancer dans la vie professionnelle souvent jugée, à tort ou à raison, déshumanisante. D'autres entreprennent des études, qu'ils réussissent parfois brillamment sans savoir où cela va les mener. Tous en définitive restent marqués par la perspective du chômage, ou tout au moins la difficulté de trouver un emploi et qu'on leur fasse confiance.

Et, de ce point de vue, l'intuition papale de porter le synode également sur le discernement, thème ignatien par excellence, me paraît une occasion pour l'Eglise d'aider les jeunes à se poser les questions existentielles qui fonderont leur vie solidement.

Pour notre part, cela passera indéniablement par notre capacité à appeler sans nous lasser des jeunes pour la prière et le service de l'Eglise, la communauté des hommes. Cela passera aussi par notre prière constante pour le demander au Seigneur. Cela passera enfin dans le fait de mettre la question vocationnelle au centre de l’éducation familiale et chrétienne.

Est-ce que à la maison, à l'école ou au catéchisme, nous parlons de la vocation chrétienne universelle, c'est-à-dire la vocation universelle à la sainteté ?

Est-ce que pour nous- mêmes ou nos enfants nous ne sommes pas plus préoccupés d'une réussite sociale que d'une réussite spirituelle ? C’est pourtant bien, si cette dernière est mise au centre, que l'homme et la femme s'épanouissent pleinement, me semble- t-il.

Que ce soit à l'aumônerie, dans le scoutisme et dans n'importe quelle cellule d'Eglise, il apparaît indispensable que nous puissions nous poser la question.


Votre curé, Thibault Bruère




Toujours prêt !


Qui ne connaît pas cette formule, devenue un slogan pour le scoutisme, mais qui pour nous, Scouts Unitaires de France (SUF), a une portée toute particulière sur tous les plans qui animent notre mouvement et ses objectifs. Participer aux côtés des parents, à l'éducation des enfants et des jeunes, pour qu'ils deviennent des adultes sains, engagés, responsables et heureux, guide notre mission.

La pédagogie des SUF repose sur deux principes fondamentaux : la confiance et la progression individuelle, notamment spirituelle en soutenant le jeune dans la recherche de Dieu et de l'appropriation de l'idéal chrétien avec le secours de la Grâce. Mouvement catholique d'éducation, les SUF offrent toute latitude à l'expression de la foi au sein de l'aventure scoute. Elle est présente à chaque instant de la vie scoute : le camp, le jeu, la randonnée et le service. Par le jeu, l'aventure et la nature, nous visons à former des jeunes prêts à s'engager dans leur vie d'adulte.

Au-delà des unités les plus jeunes, les plus connues, où le jeu et l'aventure sont privilégiés, nous offrons aux jeunes de 17 à 25 ans, des unités (le Feu et le Clan) où l'accomplissement et la préparation à leur vie d'adultes responsables sont privilégiés. Moment clé de leur vie, ils bénéficient d'un cadre au discernement de leur future vie d'adulte.

Toujours Prêt, résume l'esprit de la promesse scoute que chaque jeune est amené à prononcer : sur mon honneur et avec la grâce de Dieu, je m'engage à servir de mon mieux Dieu, l’Église et la patrie, à aider mon prochain en toutes circonstances et à observer la loi scoute. Et c'est ce que font nos jeunes tous les weekends au travers de leur engagement de chefs et d'aînés auprès des plus jeunes, qui deviendront à leur tour des chrétiens engagés.

Le Groupe SUF Saint Martin Saint Pierre accueille les jeunes des paroisses de la Touraine Nord, soit principalement celles de Saint Cyr, Fondettes et Christ Roi. Il réunit toutes les unités scoutes de 8 à 25 ans : pour les garçons, louveteaux, éclaireurs, et routiers, et pour les filles, jeannettes, guides, et guides aînées. En 2018, 91 jeunes encadrés par 16 chefs vivent un scoutisme vrai.



Sylvie et Laurent Briziou, Chefs de Groupe, sont heureux d'accueillir vos enfants et appellent les plus grands de la Paroisse à s'engager comme chefs ou cheftaines pour encadrer nos unités de Louveteaux, Jeannettes, Eclaireurs, Guides, Routiers et Guides Aînées.

8, allée du Plessis à Saint Cyr sur Loire (montrez-moi sur la carte)
Tél. 02 47 44 83 89
http://www.scouts-unitaires.org (montrez-moi le site)





Prière Scoute (Saint Ignace de Loyola)

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A Vous servir comme Vous le méritez
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser, sans attendre d'autre récompense,
Que celle de savoir que nous faisons
Votre Sainte Volonté.









Est-ce être jeune que d'être croyant ?


Etre croyant dans la société,
  • Nos grands-parents n'avaient rien à y gagner.
  • Nos parents avaient tout à y perdre.
  • Nous, nous ne savons pas trop quoi faire de notre foi dans l’espace public : Devons-nous changer ? Quelle nature de changement ? Que faire dans quelle quantité ?

En résumé, quel apostolat est le nôtre ? Quand on est jeune, on ne pense pas qu’on est jeune : ça nous semble tout naturel.

Ecclésiaste 11,9 nous met en garde :

Réjouis-toi, jeune homme, dans ton adolescence, et sois heureux aux jours de ta jeunesse. Suis les sentiers de ton cœur et les désirs de tes yeux ! Mais sache que pour tout cela Dieu t'appellera en jugement.

Nous, les jeunes, ne devons donc jamais oublier d'entretenir notre relation à Dieu. La vie sera encore plus belle pour nous si nous avons une relation individuelle avec Lui.

C'est principalement ce message que nous souhaitons transmettre aux jeunes que nous accompagnons.

Les jeunes en catéchèse ont la curiosité de Jésus, de Dieu. Cependant, un sondage auprès d'eux a mis en évidence leur difficulté de croire :

  • qu'ils peuvent avoir une relation personnelle avec Dieu
  • qu'ils peuvent être appelés à la sainteté.

Nous tentons donc de les rapprocher de Dieu dans leur vie, en leur faisant intégrer qu'Il les aime personnellement et que la sainteté n’est pas une affaire de super-héros !

Cependant, leurs parents ont le rôle essentiel pour leur transmettre cette notion de relation personnelle avec Dieu. L'aumônerie n'est là que pour cristalliser ce que l'enfant apprend dans sa vie et à la maison.

Nous faisons beaucoup de choses en catéchèse, mais ne voyons pas toujours les résultats. Notre mission est de transmettre le message, pas de le faire croire. Cependant, pour nous, catéchistes, l'abandon de la catéchèse par un enfant est une épreuve : chaque départ est comme une rupture, un échec personnel...

Nous devons prier pour les enfants, prier pour être de bons exemples. Nous aimons beaucoup ces enfants : ils sont intéressants. Ce sont des personnalités ! Notre action portera peut-être ses fruits plus tard : peut-être dans 30 ans ?

C'est Dieu qui nous a mis là. Nous étions appelés et nous avons accepté. Nous n'attendons rien mais nous espérons beaucoup !

Antonin et Lillith REMOND BETANCOURT
Animateurs de l'aumonerie des colléges (jeunes 5émes)






Synode des jeunes (16 - 29 ans)

En octobre prochain se tiendra le synode des évêques à Rome sur les jeunes, la foi et le discernement des vocations.
Cette tranche d'âge représente en France 11 millions de personnes dont 42 % se disent catholiques.
Voici quelques échos de la synthèse nationale envoyée à Rome suite à une large consultation :
  • L'Eglise rejoint surtout les jeunes quand elle répond à leur besoin premier d'être écoutés.
  • Ils ont soif de sens et de spiritualité; l'écologie, la pauvreté, la paix sont leurs préoccupations majeures.
  • Les grands rassemblements (JMJ, Taizé, scoutisme) sont des lieux marquants et formateurs.
  • Beaucoup regrettent le peu de place qui leur est laissée dans les paroisses : ils désirent être acteurs de l'Eglise (EAP, lectures ou service d'autel).
  • Les jeunes pratiquants demandent une Eglise exemplaire et cohérente, ouverte au monde, proposant des repères et des formations solides; ils trouvent que, malgré une place de plus en plus importante dans notre société, le numérique et les réseaux sociaux ne sont pas assez présents dans les approches pastorales.

En ce qui concerne les vocations, ce vocable, pour les jeunes, se réduit souvent à la prêtrise et la vie religieuse (malgré le document préparatoire qui prend en compte toutes les vocations); la société et les familles sont méfiantes quant à une vie donnée dans le célibat.
L'éveil vocationnel est peu porté par les pastorales des jeunes, les familles, l’école catholique; les lieux les plus favorables au discernement vocationnel sont le scoutisme, les années pour Dieu, Taizé, le volontariat.
Les jeunes expriment le besoin d'un accompagnement spirituel; ils souhaitent des prêtres proches et disponibles, qui pourraient être épaulés par des laïques, à condition qu'ils soient solidement formés.

D'après la synthèse nationale préparant le Synode des jeunes





Prière pour les vocations


Seigneur Jésus, Bon Pasteur, tu appelles tout homme à se recueillir dans le silence, écouter et recevoir ta Parole dans la lumière de l'Esprit,
Donne à chacun de savourer ta présence pour accueillir avec confiance le dessein bienveillant du Père sur sa vie,
Que la force de l'Esprit nous donne d'oser discerner ce à quoi tu nous appelles pour continuer ta mission,
Que la joie de l'Évangile nous pousse à oser vivre aujourd'hui à ta suite,
Et que par l'intercession de Saint Martin, de Sainte Marie de l'Incarnation et de tous les saints de notre diocèse, des jeunes aient la grâce de te dire "me voici" en réponse à l'appel au sacerdoce, ou à la vie consacrée, pour être instrument du Salut du monde et s'orienter vers la plénitude du bonheur.

Amen

Bernard-Nicolas AUBERTIN, ordre cistercien. Archevêque de Tours

Voir et télécharger

Journal paroissial

Albums photos

Sites internet

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev