Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Saint Symphorien (Mettray)


Saint Symphorien, Martyr

1 place de l'Église, 37390 Mettray - Montrez-moi sur la carte

Symphorien était originaire de la ville d'Autun. Saint Symphorien appartenait à l'une des familles de cette ville les plus illustres par ses ancêtres, par ses richesses et par ses fonctions.
Il resta pur au milieu des dangers de la jeunesse; avec le rayonnement de la vertu, son beau front reflétait la noblesse et l'intelligence; il était déjà l'ornement de la cité.

Dès sa jeunesse, il excellait par une telle gravité de mœurs, qu'il semblait prévenir la vieillesse. Les païens (480) célébraient une fête de Vénus et l'on portait sa statue devant le préfet Héraclius.

Symphorien qui s'y trouva ne voulut pas l'adorer; alors il fut battu longtemps et jeté en prison. On le fit sortir ensuite du cachot et comme on le forçait à sacrifier et qu'on lui promettait de grandes récompenses, il dit :

"Notre Dieu sait récompenser le mérite comme il sait punir les péchés. Cette vie que nous avons à payer à Dieu comme une dette, payons-la en dévouement. On se repent, trop tard, d'avoir tremblé devant son juge. Vos présents trompeurs qui paraissent avoir la douceur du miel ne sont que poison à ceux dont l'esprit est assez crédule pour les accepter. Votre cupidité, en voulant tout posséder, ne possède rien, parce que enlacée dans les artifices du démon, elle est retenue dans les entraves d'un misérable gain : et vos joies, semblables à une eau glacée, se brisent dès qu'elles reçoivent les rayons du soleil."

Alors le juge, rempli de colère, porta une sentence de mort contre Symphorien. On le conduisait à l'endroit de l’exécution, quand sa mère lui cria de dessus le mur: "Mon fils, mon fils, souviens-toi de la vie éternelle: regarde en haut, et vois celui qui règne dans le ciel. Ta vie n'est point détruite, puisqu'elle est changée en une meilleure.".

Bientôt après, il fut décapité, et son corps enlevé par les chrétiens fut enseveli honorablement. Il s'opérait tant de miracles à son tombeau que les païens l'avaient en grand honneur. Grégoire de Tours rapporte qu'un chrétien ramassa trois pierres à l'endroit où son sang avait été répandu et qu'il les renferma dans une boîte d'argent revêtue de bois. Il la déposa dans un château, qu'un incendie dévora tout entier; mais la boîte fut retirée intacte et entière du milieu du foyer.

Des chrétiens enlevèrent le corps du martyr et le déposèrent, non loin de là, auprès d'une fontaine.

Vers 450, on érigea une basilique sur le lieu du martyre de st Symphorien. Elle fut desservie par un monastère qui connut sa période de gloire et contribua à l’extension du culte du saint.

A l'époque mérovingienne, il était considéré comme un saint national.

Dernière modification le : 19/06/2018 @ 11:12
Catégorie : Les clochers

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev