Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Saint Cyr-Sainte Julitte (St Cyr/Loire)


Saint Cyr-Sainte Julitte

Parvis Jean-Paul II, 37540 Saint Cyr/Loire - Montrez-moi sur la carte

L'église Saint-Cyr / Sainte- Julitte est classée à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1926.

Un premier édifice, établi dès le Ve siècle par Saint-Brice, fut détruit vers 903 par une invasion normande.

Une église romane est ensuite construite, dont les dimensions sont presque identiques à celles de l'édifice actuel. A la fin du XVe siècle, à la suite des ravages de la guerre de Cent ans, Louis XI aurait fait reconstruire l'église en pierres de taille.

Celle que l'on voit aujourd'hui, avec l'élégante flèche octogonale haute de 34 m, date du XVIe siècle. La ville a entrepris dès 1979 la restauration complète de l'édifice, en plusieurs phases. Les travaux ont été achevés en 2006.

Saint Cyr et Sainte Julitte - Fête le 16 juin

Julitte naquit à Icone. Elle se maria et eut un fils nommé Cyr qu'elle présenta à Dieu aussitôt après son baptême. Les empereurs Dioclétien et Maximien, ayant fait publier leur édit contre les chrétiens, Julitte quitta la ville avec son fils Cyr.
Mais les persécuteurs les découvrirent. Elle fut arrêtée, prit le petit Cyr dans ses bras et fut conduite devant un tribunal.

Le juge Alexandre commence son interrogatoire et à chaque fois Julitte répond : je suis chrétienne, jamais je ne sacrifierai aux idoles.
Elle fit toujours la même réponse, ce qui irrita le juge. Il lui fit arracher son fils de ses bras et la fit clouer au chevalet pour la torture.

L'enfant, séparé de sa mère, se mit à pleurer et à crier. Le Gouverneur le prit sur ses genoux pour l'apaiser mais l'enfant lui griffa le visage. Le juge, impatient eut un geste brutal et jeta le petit Cyr du haut de son siège contre le sol. Sa tête se brisa sur le coin d'un marche-pied. Julitte avait vu la scène et dit:

"Je vous rends grâce Seigneur, de ce que vous avez bien voulu que mon fils reçut avant moi la couronne immortelle".

Le juge entendit et ordonna que l'on exécute le supplice et les deux corps furent jetés là où étaient les cadavres des criminels. Ils furent les martyrs du IVème siècle.

Dernière modification le : 19/06/2018 @ 11:13
Catégorie : Les clochers

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev