Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Saint Pie X (St Cyr/Loire)


Saint Pie X

137 rue Fleurie, 37540 Saint Cyr/Loire - Montrez-moi sur la carte

Historique

Dès l'installation à Saint-Cyr du chanoine Noël Barbier en 1945, l'archevêque Monseigneur Louis-Joseph Gaillard lui dit qu'il "y aura une église à construire". En effet, les nouvelles implantations sur "le plateau" se multiplient et la chapelle provisoire de Charentais (construite juste avant la Seconde Guerre mondiale par le chanoine Dugué entre le 26, rue Bergson et les 126bis, 128 avenue du Mans) sera vite insuffisante. En 1954, son successeur, Mgr Louis Ferrand poursuit le même projet.
En 1955, la propriété le portail d'Ormeau (137 rue Fleurie) est acquise ainsi que les parcelles adjacentes dans les années qui suivent.

Un comité d'érection est créé en 1960 ; il établit un programme de construction en 1961. Viennent ensuite le projet des architectes et les appels d'offres.

En 1963, une lettre pastorale de l'archevêque de Tours pour l'entrée en Carême s'intitule Le Diocèse de Tours doit construire des églises : "cinq dans les dix ans qui viennent". Elles "doivent être sobres, simples et modestes" et "en harmonie avec les demeures édifiées pour nos contemporains, refléter dans leur style la sensibilité religieuse de notre temps".

Le projet, déjà mûri en amont par la communauté paroissiale, se concrétise :
  • 14 juin 1964 : pose de la première pierre (dans une église en béton moulé, ce sera aussi la dernière. Elle est visible tant de l'intérieur que de l'extérieur à l'angle NE du clocher. Un parchemin commémorant l'évènement est scellé en son sein).
  • 21 août 1964 : Tracé du terrain
  • septembre 1964 : Début des terrassements
  • 8 septembre 1966 : Ouverture du presbytère et du "Bâtiment des œuvres" (salles paroissiales).
  • 27 novembre 1966 : Bénédiction et inauguration de l'église.





Le nouveau lieu de culte est placé sous le vocable de Saint Pie X (1903-1914, canonisé en 1954) sur la suggestion de son pasteur, N. Barbier qui, dans une homélie, dit "avoir une dévotion certaine à ce grand pape, Pape de la Doctrine et Pape de l'Eucharistie ; c'est pourquoi j'ai demandé et obtenu de Monseigneur cet accord et cette permission".
















Autel et Chœur
L'église St-Pie-X est édifiée alors que se tient à Rome le Concile de Vatican II. Le premier document publié (Constitutions sur la liturgie, le 4 décembre 1963) demande de multiplier les autels "provisoires", plus proches de l'assemblée et tournés vers elle (tout en maintenant, pendant la durée de l'expérience, l'ancien autel au fond de l'église). Dans notre église, ce "provisoire", en contre-plaqué, a duré 52 ans…

Aujourd'hui, c'est l'ancien autel de la cathédrale qui vient heureusement habiter le vaste chœur de St-Pie-X, vaste car conçu sur le modèle des églises préconciliaires.




Cet autel a été consacré le 22 décembre 1996 par Mgr Honoré. Œuvre de Fr. Arnal (1924-2012), c'est un rocher soutenant une table de bronze.
Le rocher incarne la force et la solidité ; les autels primitifs étaient des roches (Jg XIII, 19). En outre, selon saint Paul, le Rocher-Source de l'Exode dont le bâton de Moïse fait jaillir de l'eau, préfigure le Christ (I Cor X, 4). Le bronze est également un métal robuste, mais aussi précieux et surtout travaillé par l'homme.
Il rappelle l'autel de bronze édifié devant le Temple de Jérusalem par Salomon (I R VIII, 64).

Sans autel définitif, et selon le souhait de l'Archevêque de l'époque, l'église n'a pas été consacrée. Sa dédicace, présidée par Monseigneur Aubertin, a lieu le 25 novembre 2018, dans une paroisse entre-temps élargie (le 8 décembre 1991) aux communes de Mettray et de La Membrolle.

Quant à l'imposant mur du fond, imperceptiblement concave, il est habillé depuis 2009 par une grande mandorle en bois doré représentant le Christ Ressuscité, œuvre de Xavier Rémon-Beauvais. Pour l'équilibrer, une Croix assortie est dressée du côté Nord (hauteur : 3,40m).

Fonts Baptismaux

Les fonts baptismaux se trouvaient à l'origine sous le clocher. Ne pouvant contenir que 15 personnes, ils se sont vite révélés trop exigus pour les baptêmes collectifs. Ils ont été déplacés en haut de la nef, côté Sud. La cuve d'origine, rapportée de la chapelle de Charentais, est remplacée depuis 2011 par un baptistère octogonal en pierre de Richemond, réalisé par les élèves du C.F.A. de St-Pierre-des-Corps.

Sous le clocher, le vitrail d'Yvan Guyet (dit Van Guy) dispense une lumière aquatique, en lien avec la fonction première du lieu. Sur le fond bleu se détache en rouge la croix du Christ, dont, mêlé à l'eau du baptême, a jailli le Sang Salvateur.

Orgue

La nouvelle cuve baptismale occupe l'emplacement initialement réservé à l'orgue. Celui d'origine, inauguré le 9 mars 1969, était dû aux frères Mack, de Saint-Brieuc. Il a été remplacé par un orgue anglais (construit en 1830, transformé en 1897 et restauré par M. Renshaw, en lien avec le facteur d'orgue tourangeau D.Bradesi), béni le 20 mars 2010 par Mgr Aubertin.

Cloches

Après l'indépendance de l'Algérie, les cloches qui en équipaient les églises ont été rapatriées en France, stockées et distribuées aux lieux de culte nouvellement construits. Deux d'entre elles résonnent désormais dans notre paroisse. Fondues à Annecy par la maison Paccard, la première vient d'el Attaf, sonne le Do, pèse 250 kg, se nomme Marie et date de 1938. La seconde, Pierre-Geneviève-Marguerite-Marie, donne le Ré ; elle provient de Taher, pèse 170 kg et date de 1932.

Saint Pie X (1835-1914)

Enfant de la terre, né dans une humble famille de Vénétie, Joseph Sarto est le symbole de la simplicité et de la fermeté dogmatique suivant sa doctrine : "Tout rénover dans le Christ." Curé, puis évêque de Mantoue, patriarche de Venise, pape enfin en 1903. Dans une époque difficile, on retiendra surtout, de ce petit paysan devenu berger de l'Eglise, le renouvellement de la liturgie et de la catéchèse, la béatification du Curé d'Ars qui lui permet de rappeler le rôle pastoral du clergé, et surtout son appel à la communion fréquente à laquelle il appelle désormais les petits enfants, bouleversant ainsi plusieurs siècles marqués par le jansénisme et le rigorisme sacramentaire.

Curés de Saint-Pie-X

  • 1945-1983 : Chanoine Noël Barbier, curé de Saint-Cyr
  • 1966-1979 : Guy Blanchard, responsable du Centre Religieux St-Pie-X
  • 1979-1984 : Bernard Nicol
  • 1984-1992 : Jacques Périer. Le 8 décembre 1991, la paroisse Notre Dame de Choisille est créée par la fusion des anciennes paroisses La Membrolle, Mettray, St Pie-X et St Cyr, l'abbé Jean-Paul Sazerat étant curé de Saint Cyr-Sainte Julitte depuis 1983 et jusqu'en 2000.
  • 1992-2000 : Jean-Michel Le Blanc
  • 2000-2006 : Jean-Pierre Rouvière
  • 2006-2012 : Jean-Louis Gaudier
  • 2012-2016 : Jean-Pierre Lalot
  • depuis 2016 : Thibault Bruère

Dernière modification le : 21/03/2019 @ 19:04
Catégorie : Les clochers

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev