Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Octobre 2019






<PDF> Dans le Chrétiens en Choisille d'octobre 2019


Au sommaire de ce numéro (cliquez sur un titre pour accéder à l'article)

Les rubriques du mois (cliquez sur un titre pour accéder à la rubrique)




Baptisés et envoyés


Le mois d'octobre a été voulu par le pape pour l'Eglise comme "mois extraordinaire de la mission".

Nous aurons à cœur de nous unir le jeudi 10 octobre à la journée de prière organisée par le service diocésain de coopération missionnaire. Pour notre paroisse, cela revêtira la forme d'un temps d'adoration eucharistique silencieuse de 9h30 à 10h30 en la chapelle Saint Pie X.

Nous savons que la mission se déploie sous d'innombrables formes tout au long de l'histoire de l'Eglise. De l'expansion du christianisme des premiers siècles sur les vestiges de l'empire romain, en passant par la mission telle qu'elle était pensée lorsque les européens prirent conscience qu'ils n'étaient pas les seuls au monde, jusqu'au formidable élan missionnaire de la première moitié du XXème siècle, avec les pontificats décisifs de Pie XI et Pie XII... La mission accompagne toujours l'évolution des mentalités et le principe "d'inculturation" cher à Saint Paul doit encore et toujours prévaloir. "Comprendre ce que les gens vivent." De fait, c'est bien ainsi que travaille ATD Quart Monde comme nous l'explique Béatrice Longathe. C'est bien pour cela aussi que de jeunes guides de France sont parties en Inde quelque temps. C'est encore ce qui transparaît à la lumière du témoignage de Sœur Claudine qui célèbre son jubilé d'or.

C'est ce que nous souhaitons enfin à Blandine et Michel Guyonvarch dans cette nouvelle terre de Bretagne qu'ils vont habiter désormais pour leur retraite, après 30 années de présence active dans notre communauté dont 15 ans de diaconat permanent pour Michel. Notre gratitude et notre reconnaissance vont vers eux. Nous rendons grâce au Seigneur pour leur témoignage.

Thibault Bruère +





Au revoir… et merci !


Chers Amis,

Avec Blandine, mon épouse, nous allons quitter la Touraine pour rejoindre un magnifique pays, c'est-à-dire la Bretagne (plus précisément le Morbihan). Nous retrouvons ainsi nos racines familiales respectives chères à nos cœurs.
Le temps de la retraite permet en effet cette envolée vers l'ouest et le vent qui s'y développe parfois nous ramènera sans nul doute de temps en temps vers ici.

Nous souhaitons vous dire merci pour ces 39 années passées dans la paroisse, pour tout ce que nous y avons vécu avec vous dans différentes activités et mission, dont 15 ans en tant que diacre. C'est en effet dans cette église que j'ai été ordonné le 19 septembre 2004 : l'écho strident et harmonieux de la bombarde et du biniou résonne peut-être encore aux oreilles de certains d'entre vous !
Nous partons, mais suivant le dicton ferroviaire bien connu, et toutes proportions gardées : "un diacre peut en cacher un autre !" … mais sans danger aucun !

Et comme tous les trains ne se ressemblent pas et ne vont pas à la même vitesse, il en va de même pour les diacres et leurs épouses.
Le point commun est le service pour annoncer l'amour de Dieu pour chacun : il y a de multiples façons de le vivre.
Ainsi, je passe en quelque sorte le flambeau à Gilles… même si la concordance des temps, celui de son ordination et celui de notre départ, n'était pas préméditée.
Nous partons non sans un certain pincement au cœur !... car notre vie s'est construite depuis longtemps au bord de la Loire et de la Choisille… mais nous comptons bien sur le bord de mer pour vivifier et unifier notre nouvelle route.

Merci à tous,
Merci pour vos prières, vous serez toujours dans les nôtres.

Michel et Blandine Guyonvarch





Cinquante ans plus tard...


"Comme un jeune homme épouse une vierge, ton bâtisseur t'épousera.
Comme l'époux se réjouit de son épouse, en toi ton Dieu prendra sa joie". (Is 62,5)

Ce sont les versets que j'avais choisis pour le faire-part de ma profession perpétuelle.

Arrivée à 50 ans d'engagement dans la compagnie de Sainte Ursule, ces mots résonnent au fond de mon cœur, toujours vivants et remplis d'action de grâce.

Le fil rouge de ces années : l'amour du Seigneur, mon bien-aimé.

Amour reçu chaque jour, qui m'emplit de joie et de reconnaissance. Amour du Seigneur vécu parfois dans la nuit, mais dans la foi et la confiance en Dieu toujours présent, même si je ne le sens pas, sûre qu'il m'aime comme je suis.

Amour reçu des frères et des sœurs, qui m'invite à me laisser aimer, à me laisser déposséder de moi-même, à ouvrir mon cœur à tous, à aimer les autres au-delà de toute possession.

Amour donné, humblement, pauvrement chaque jour. Je suis convaincue que l'amour, c'est l'œuvre de la vie, la seule occupation. "Si je n'ai pas l'amour je ne suis rien." dit Saint Paul" (1Cor 1,2).

Dans le livre du Cantique des Cantiques, la bien aimée demande à son bien aimé de l'entraîner avec lui : "Entraîne-moi sur tes pas, nous courrons." (Ct ch1, 4) Pourquoi passer du moi au nous ?

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus explique que plus nous laisserons l'amour envahir nos cœurs, plus tous ceux qui nous sont proches, liés d'une manière ou d'une autre, seront entraînés, par nous et avec nous, vers le Seigneur car, dit-elle : "Une âme embrasée d'amour ne peut rester inactive".

Alors, en ce mois de la mission demandée par le pape François, qui que nous soyons, quoi que nous fassions, livrons-nous à l'amour, laissons-lui toute la place dans nos cœurs pour que le règne de Dieu s'étende autour de nous jusqu'aux extrémités de la terre.

Claudine Colin, sœur de Sainte Ursule





ATD quart-monde (Agir Tous pour la Dignité)


Fondée par le Père Joseph Wresinski, ce mouvement agit au côté des personnes les plus pauvres pour comprendre ce qu'elles vivent et créer une société plus juste où chacun a sa place. Nos actions favorisent la rencontre, la fraternité et la solidarité.

Chaque 17 octobre, à l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère, nous invitons des personnes de tous milieux à nous rejoindre pour faire entendre la voix des victimes de la misère.

Cette année, nous célébrons le 30ème anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant.

"Il est important de rappeler que les enfants en situation de pauvreté sont avant tout des enfants, avec leur capacité d'émerveillement, leur intelligence, leur goût du jeu et leurs éclats de rire, leurs peurs et leurs chagrins. Mais, grandissant au sein de familles pauvres, ils subissent les conséquences de vies difficiles. Ils connaissent l'angoisse du lendemain qui tenaille leurs parents et portent de lourdes charges, trop lourdes pour eux. En France, la pauvreté touche un enfant sur cinq, soit près de 3 millions d'enfants. Dans un pays riche comme le nôtre, c'est inacceptable."

A cette occasion, nous vous invitons à participer :
  • Vendredi 11 octobre 2019 à 20h30, au concert de la chorale Roch en Cœur le au profit d'ATD quart-monde à l'église St Cyr Ste Julitte.
  • Mercredi 16 octobre de 14h à 18h30, à une après-midi de rassemblement et d'animations autour de l'enfance au centre social "Pluriel(le)s" 2 avenue du Général de Gaulle, Tours, Arrêt Tram liberté.

Béatrice Longathe (équipe ATD quart-monde 37)
beatrice-longathe@hotmail.fr





Envoyées en mission



Guides de France, nous avons pu partir pour un projet de solidarité internationale en Inde avec l'association Sambhali Trust (http://sambhali-trust.org).

Cette association, fondée en 2007, par Monsieur Govind Rathore, vise à favoriser l'émancipation des femmes issues des castes inférieures, socialement très peu protégées.

Elle est implantée dans 7 centres en ville, et dans 2 villages à la campagne. Les femmes inscrites peuvent participer à des cours pour apprendre à lire et à écrire l'Hindi, mais également à écrire, lire et parler l'anglais. Dans les programmes établis par Sambhali, les femmes peuvent s'émanciper par l'apprentissage des mathématiques et de la couture. En effet, une fois la maîtrise des diverses matières enseignées, les femmes se voient offrir une machine à coudre qu'elles utiliseront pour travailler et gagner mieux leur vie.

Ce sont les principaux enjeux de l'association, bien que celle-ci ait développé une branche pour les enfants : un programme de sensibilisation aux attouchements et aux agressions sexuelles (No Bad Touch). Au travers de divers supports (marionnettes pour les petits et vidéo pour les plus grands), l'association visite des écoles pour travailler sur ce problème courant en Inde.

Parties à trois au service de cette association, nous sommes restées un mois, de la mi-juillet à la mi-août 2018, pour donner des cours et visiter les enfants dans les écoles. Cette expérience fut très enrichissante et nous ne gardons que de bons souvenirs partagés avec les personnes rencontrées sur place.

Camille Rocton (accompagnée d'Emeline et de Marion)


Dernière modification le : 07/11/2019 @ 10:19
Catégorie : Aucune

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev