Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Année Saint Joseph

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Décembre 2019






<PDF> Dans le Chrétiens en Choisille de décembre 2019

A la une (cliquez sur un titre pour accéder à l'article)

Au sommaire de ce numéro (cliquez sur un titre pour accéder à l'article)

Les rubriques du mois (cliquez sur un titre pour accéder à la rubrique)




L'Avent, ou le temps de la piété et de la joie


Faut-il considérer le temps de l'Avent au même titre que le temps du Carême ? En face d'une société sécularisée qui perd chaque année un peu plus le sens de Noël, nous sommes peut-être tentés de réagir en considérant l'Avent comme un temps pénitentiel au même titre que les 40 jours qui précèdent Pâques. Puisque le paganisme des temps modernes trouve plus de satisfaction à acheter qu'à offrir, ne faut-il pas partir en campagne contre ces plaisirs futiles et ce luxe tapageur ? Là encore, plutôt qu'affronté à une culture ou à des personnes, le chrétien est d'abord signe et moyen d'expression des réalités surnaturelles. Il est un veilleur qui attend surement l'aurore. Voici ce que suggère le missel romain :

"Le temps de l’Avent a une double caractéristique : c'est à la fois un temps de préparation aux solennités de Noël où l'on commémore le premier avènement du Fils de Dieu parmi les hommes et un temps où, par ce souvenir, les âmes sont tournées vers l'attente du second avènement du Christ à la fin des temps. Le temps de l'Avent se présente donc, pour ces deux raisons, comme un temps de pieuse et joyeuse attente."

La prière honore ces deux qualités de piété et de joie. Et par Dieu nous ouvre aux autres. Les trois récits qui suivent témoignent, chacun à sa manière, de ce rayonnement humble, persévérant, tenace même, qui atteste l'avènement historique et rédempteur de Jésus-Christ et réclame son retour glorieux lorsque le Père le voudra bien.

Thibault Bruère +





La lectio divina : une rencontre !


La lectio divina, voici une pratique dont l'origine se perd dans la nuit des temps… Ici aussi, sur notre paroisse, cela dure depuis un certain temps.

Invité dès le premier jour, il y avait la Lumière dans la salle paroissiale, je suis entré pour voir. Rien n'y fait, la lassitude ne vient pas !

Notre groupe se réunit le dimanche en fin d'après-midi. J'y vais comme je suis, plus ou moins bien disposé, ayant préparé un peu ou pas du tout; j'y vais sans raison ou pour de mauvaises raisons. Mais au fond, si je sors de chez moi, c'est parce que Tu m'appelles, Seigneur. Combien de fois me suis-je dis : "Mais que va-t-on bien pouvoir se dire sur cette page, sur ce chapitre ?" Et le Seigneur me répond : "Viens mon enfant, j'ai tant de choses à te dire. Fais silence, écoute…"

Ta Parole partagée, lue et relue, observée, décortiquée même, dit tant de choses. Quand vient le temps de la méditation, le partage se fait plus dense, se faisant l'écho de ce que ta Parole me dit. Des questions viennent, le partage fraternel, chacun selon son tempérament, ouvre des pistes pour faire un pas de plus.

Il peut nous arriver d'être séduits par le propos érudit de l'un ou l'autre. C'est bon et nourrissant aussi, ne le refusons pas. Nous revenons ensuite à ta Parole qui descend au plus profond de chacun, qui nous nourrit, et nous prenons le temps de laisser monter du fond de notre cœur notre prière, notre réponse au Seigneur. Je suis là, la tête posée sur le cœur de Jésus, tout commence…

Dans notre groupe, nous sommes une bonne dizaine. Certains d'entre nous sont là depuis le début de l'aventure, mais l'air de rien, il y a toujours des entrants et des sortants : chacun est invité à venir goûter la Parole, aucun pré requis, personne n'est tenu si ce n'est par lui-même.
Mon Dieu, qu'elle est belle ta Parole, toujours nouvelle. Qu'il est bon de la découvrir, de la méditer, de s'en nourrir !

Francis Clermont





La Prière des mères


Une anglaise, Veronica Williams, profondément touchée par les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes, s'est sentie appelée et conduite par le Seigneur pour prier de façon toute particulière pour nos enfants. C'est ainsi qu'est née la "Prière des Mères" il y a 25 ans.

Depuis 10 ans maintenant, je fais partie de groupes de "prière de mères" dans les diverses villes où nous avons emménagé. C'est pour moi l'occasion, une fois par semaine, de prendre le temps pendant trois quarts d'heure de prier tout particulièrement pour mes enfants mais également de porter tous les enfants des mamans avec qui je partage cette prière. L'abandon dans les bras du Seigneur de mes doutes et souffrances ainsi que la joie de la louange pour rendre grâce de ces bienfaits m'apportent des grâces de paix intérieure. Il y a 7 ans, nous avons subi avec mon mari la perte d'un bébé. Cela faisait un mois que nous venions d'arriver à Toulouse où nous ne connaissions personne. C'est à ce moment-là, que 3 mamans de l'école de mes enfants décidèrent de monter un groupe de prière des mères. Elles m'y ont intégré rapidement et ont souhaité donner un nom à notre groupe : "Constantin", prénom de mon petit Ange. Chaque semaine, nous nous retrouvions pour prier ensemble en essayant de s'abandonner à 100% en notre Seigneur. Une parole que nous récitons à chaque fois m'a accompagnée tout particulièrement à cette époque "Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos". Cette communion de prières me fut d'un grand réconfort.

Pendant les réunions, nous utilisons un livret de prières qui est propre à tous les groupes de prière dans le monde. Nous suivons les prières tout en respectant des temps de pause pour chanter, prier silencieusement ou spontanément. Nous terminons en déposant individuellement nos enfants, à genoux devant la Croix, pour bien signifier que nous les plaçons en toute confiance dans les bras de Jésus.

Si vous aussi, vous souhaitez intégrer un groupe, n'hésitez pas, c’est ouvert à toutes.

Soizic CROS 06 31 67 10 99





Les jeunes et la prière


En quoi Taizé m’a aidé à prier ?

Cette année, je suis parti avec quelques personnes de mon groupe d’aumônerie et des groupes du diocèse pendant 4 jours à Taizé. Ce lieu peut accueillir 5000 pèlerins par semaine, de toute l’Europe. Une bonne ambiance se met en place instantanément malgré le temps pluvieux, nous pouvons parler anglais aussi bien qu'allemand à n'importe qui lorsque nous effectuons des services par exemple (distribution des repas, vaisselle, ménage, etc.)

L'église a été aménagée pour accueillir un grand nombre de fidèles. Un front de bougies orne le chœur et plusieurs icônes illustrent les bas-côtés de l'église.
Nous sommes assis par terre sur de la moquette ou agenouillés sur un petit banc de prière, le même qu'utilisent les frères.

Il y a 3 temps principaux de prière par jour.
  • la messe (facultative) à 7h30, dite au fond de l'église, est immédiatement suivie de la prière du matin à 8h15. Les stores qui clôturaient la nef en plusieurs parties s'ouvrent et permettent au millier de jeunes de s'installer.
  • la prière de midi à 12h20,
  • la prière du soir à 20h30.

Rythmant la journée, des réflexions bibliques, des temps de partage et des rencontres sont programmés en dehors de ces temps de prière avec la communauté.

Pour obtenir le silence et la concentration, des jeunes circulent dans les allées en portant une pancarte avec inscrit : SILENCE. Ils sont également quelques-uns à se tenir à l'entrée des portes de l'église pour distribuer des carnets de chant.

Les frères sont très proches et on ressent leur foi, leur prière. Il n'y a pas de réelle procession. Ainsi, nous ne nous sentons pas "seuls" face à la prière. L'alternance des chants de louange et des prières silencieuses rendent notre prière profonde.

La répétition du même chant permet de s'imprégner des paroles et du sens qu'elles portent; une beauté inexplicable permet de ne pas s'en lasser. Ils sont généralement repris à plusieurs voix et parfois en canon.

Cette communauté œcuménique offre à chacun une expérience unique de sa foi.

Silvère Couturier






Laudato Si'

[size=18]
La question écologique marque notre époque. C'est la prise de conscience de la responsabilité éthique et sociale de tous les hommes - envers la terre vue comme notre "maison commune" et - envers la famille humaine.

Dans ce contexte, la paroisse Notre Dame de Choisille propose à tous ceux qui le souhaitent de lire et de réfléchir autour de l'encyclique prophétique du pape François, Laudato Si'.
L'objectif de ces rencontres étant de permettre à chacun de se situer face à cette problématique, à la fois personnellement et collectivement. Et ce, dans un espace de dialogue et de réflexion fraternelle et paisible.

Aux salles paroissiales Saint-Pie-X, 137 rue Fleurie à Saint-Cyr, de 20h30 à 22h les jeudis 16, 23 et 30 janvier, 6 février, 5, 12, 19 et 26 mars.

Avec l'Equipe d’Animation Pastorale, Thibault Bruère, curé

Dernière modification le : 30/11/2019 @ 22:21
Catégorie : Aucune

Divers

Photos

Sites internet

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev