Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Année Saint Joseph

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Épître aux confinés N° 6

Épître aux confinés N° 6



Saint Cyr-sur-Loire, le 24 avril 2020



Chers frères et sœurs,


Méditation sur le tombeau vide (suite)

"On a enlevé mon Seigneur et je ne sais pas où on l'a déposé". "Si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi ou tu l'as déposé et moi j'irai le prendre." Jn 20–11-18

A mettre en dialogue avec :
"Vous cherchez Jésus le crucifié ? Il n'est pas ici, il est ressuscité." Mt 28 1-10

Ces jours-ci, il m'est donné d'accompagner un certain nombre de familles jusqu'au cimetière pour aider à la prière. M'est ainsi apparu plus clairement le lien entre ce que nous célébrons dans le mystère de Pâques et ces rites bien douloureux et ô combien symboliques de la mise en terre. Cet itinéraire emprunté par les familles et les proches est celui que les premiers disciples et les femmes ont observé. Se rassembler (en petit nombre hélas, compte tenu des circonstances, mais les apôtres n'étaient que deux), puis repartir et quitter n'est évidemment pas sans signification pour opérer en nous ce retournement, ce nouveau départ, cette "résurrection" qui a été celle aussi des disciples d'Emmaüs (Luc 24, 18-35).

Certes, les familles ne repartent pas toujours, loin s'en faut, en ayant vu l'ange les invitant à chercher ailleurs. Mais il se joue malgré tout quelque chose d'essentiel dans ce périple où s'exprime la paix de savoir que notre parent repose dans des conditions dignes et où se pressent déjà que finalement, l'essentiel n'est plus là mais bien ailleurs : la séparation du corps et de l'âme s'opère dans ces circonstances, avant que le Christ ne vienne réunir tout cela à la Parousie, selon des modalités qui nous échappent totalement, et c'est bien ainsi.

La société des Trente Glorieuses a vu s'éloigner le spectre de la mort : progrès de la médecine, baisse considérable de la mortalité infantile, guerres de plus en plus lointaines et abstraites (mais qui continuent malgré tout d'être la cause de morts, civils et militaires). Il est clair que tout ceci a eu des répercussions sur la théologie chrétienne dans son expression. Le renouveau conciliaire a légitimement développé le thème de l'espérance dans l'avènement d'un monde plus juste et fraternel, certes encore marqué par la Guerre Froide et tout ce qui lui a immédiatement précédé, mais malgré tout plein de promesse au regard des progrès technologiques scientifiques et même sociaux. "La fin de l'histoire" pouvait advenir laissant place au "monde nouveau" forcément sans entraves.

L'histoire pourtant a poursuivi sa course, laissant émerger ce monde globalisé qui est le nôtre, pas nécessairement plus contradictoire que les précédents mais tout de même assez loin du "grand soir" qu'il prétendait incarner. Cette épidémie présente, me semble-t-il, n'est de ce point de vue-là, non pas en elle-même la maladie de notre société mondialisée, mais plutôt son symptôme. Les pontificats successifs (et pas seulement eux) ont tour à tour attiré l'attention sur l'homme dans sa dignité intégrale, dans le respect dû à son intelligence et à sa conscience, dans son environnement (maison commune) et ultimement dans son rapport à l'autre… L'étude récemment au sein de notre paroisse de l'encyclique Laudato Si' est venu mettre devant nos yeux les défis qui nous attendent. Car comme le dit le pape François et vraisemblablement plus encore aujourd'hui qu'hier, "tout est lié".

Peut-être que je vous parais bien grave en ce temps de Pâques ? Mais j'ai la conviction que notre Foi ne peut se monnayer qu'avec les réalités présentes, ou bien alors devient-elle idéalisée et hors de propos, vide et désincarnée.

Accueillir la résurrection dans sa vie n'est possible que dans cet appel lancé par le Seigneur à Lazare : "Viens dehors !" (Jn 11, 1-45). Pour nous le covid-19, dans ses conséquences sanitaires immédiates et dans celles économiques et anthropologiques à venir, est sans nul doute un tombeau. L'écueil serait double : ou bien y demeurer, ou bien faire mine de ne pas le voir. Dans les deux cas, impossible d'en repartir et de voir le salut auquel Dieu nous associe par sa grâce et par nos mains.

Pour vivre la joie de Pâques, il nous faut partir de ce tombeau vide duquel le Seigneur a lui-même été arraché par la puissance d'amour du Père. Repartons comme ces familles observées ces jours-ci : le cœur gros, sans doute, mais la petite flamme espérance bien vive car le jour de Dieu ne cesse de lever. L'Esprit est donné pour toujours.


Chaque matin vous êtes sur la patène et dans le calice.
+Thibault Bruère, joignable au 02 47 54 46 00


  • Merci de tout cœur pour votre soutien matériel à la paroisse et au diocèse. Il témoigne lui aussi de la réalité de notre Eglise, bien au-delà de son rassemblement physique. Il est bien sur toujours possible de verser votre offrande.
  • Vous pouvez me confier des intentions et vous y associer en priant avec moi à celles inscrites ci-dessous.
  • Nous aurons je l'espère des nouvelles la semaine prochaine concernant les modalités de rétablissement du culte public après le 11 mai.
  • Un Chrétiens en Choisille paraîtra vers la Pentecôte et donnant des nouvelles de la communauté.
  • Merci aussi pour vos témoignages d'amitié. Beaucoup demandent de mes nouvelles. Je vais très bien (avec presque des scrupules à vous le dire) : lectures, jardinage, cuisine, bricolage, ménage (retrouver la valeur des gestes que l'on pose); du temps pour prier; des heures au téléphone avec un certain nombre d'entre vous ; la messagerie… du temps pour contempler la nature et les oiseaux et penser.


INTENTIONS DE MESSE du 25 avril au 3 mai 2020

  • Samedi 25 avril [St MARC, évangéliste] à 09h00 aux intentions
    • de la famille MEREL-IMBAULT
    • du Père Marc HAMON
  • Dimanche 26 avril [3ème dimanche de Pâques] à 11h00 aux intentions de
    • la famille BRIDIÉ
    • Roseline DEMEESTERE
    • Jean MENIN
    • Regina MENIN
    • pour Eline (malade)
    • pour les familles (don de la paix)
    • pour une intention particulière (vivant)
    et celles et ceux dont les obsèques ont été célébrées cette semaine :
    • Michel PANIER
    • Suzanne JEHANNIN
    • Ginette RIGAULT
    • Jean-Pierre LECOMTE
    • Jeanne HUET
  • Lundi 27 avril à 9h00
    • pour Raymond BERTIAUX
  • Mardi 28 avril [St Louis Marie Grignon de Montfort] à 9h00
    • pour Catherine PARSCAU et sa famille
  • Mercredi 29 avril [Ste Catherine de Sienne] à 9h00
    • messe pour le foyer accueil médicalisé de Courville sur Eure
  • Jeudi 30 avril [Ste Marie de l'Incarnation] à 9h00
    • pour la famille LEVAYER-BODINIER
    • pour Laurent (vivant)
  • Vendredi 1er mai [St Joseph, travailleur] à 9h00
    • pour tous ceux qui sont en difficulté financière
    • aux intentions de la famille LE BLANC DE CERNEX
  • Samedi 2 mai [St Athanase] à 9h00
    • pour Serge et sa famille
  • Dimanche 3 mai [4ème dimanche de Pâques] à 11h00
    • pour Philippe GEMENEZ
    • pour les vocations


Dernière modification le : 25/04/2020 @ 18:12
Catégorie : Aucune

Divers

Photos

Sites internet

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev