Retour à la page d'accueil

 

Admin

Diocèse de Tours

CEF

Centre Spirituel

Denier de l'Eglise

RCF

Décembre 2018







Dans le Chrétiens en Choisille du mois de décembre 2018 :
Télécharger le PDF

Prophètes de bonheur

Avec l'Avent s'ouvre une nouvelle année liturgique. Quelle grâce l'Eglise nous fait-elle de favoriser ainsi la méditation de la vie du Seigneur au long des jours ! Contempler la vie de Jésus-Christ nous conduit à l'imiter dans sa vie terrestre : sans cesse il nous faut naître, advenir au monde, le connaître, l'aimer, le servir et finalement apprendre à y renoncer et mourir afin d'accueillir quelque chose de plus grand encore.

Le projet de Dieu nous dépasse. Tantôt joyeux et paisible, tantôt dur et crucifiant mais toujours aimable. En l'accueillant nous donnons à notre existence son orientation décisive : vivre pour Dieu et pour les autres.

Les 19 martyrs d’Algérie, "Mgr Claverie et ses compagnons" selon la terminologie vaticane officielle, sont pour nous des prophètes. Non pas parce qu'ils ont désiré être des héros ou des combattants, mais au contraire, parce qu'ils ont su vivre avec ceux qui leur étaient donnés au point de reconnaître en eux des semblables, des frères. Leur témoignage de vie est pour nous un signe prophétique qui nous renvoie à cette dimension fondamentale de notre baptême. Parmi eux la figure emblématique du Frère Christian de Chergé est proposée à notre méditation. Nous prierons Dieu avec eux particulièrement le 8 décembre, jour de leur béatification.

Delphine Touzé, responsable de la catéchèse sur notre paroisse et avec elle les autres catéchistes, que je remercie de leur disponibilité, sont plus près de nous des prophètes auprès des enfants et familles qu'elles accompagnent, faisant grandir en eux la connaissance de Jésus-Christ autant par leurs enseignements que par le témoignage personnel qu'elles délivrent.

Que chacun de nous mette à profit ce temps de l'Avent pour identifier son rôle de prophète : il le conduira inévitablement à remonter le courant mondain afin de puiser à la source de la vie divine et d’en être le signe authentique et par conséquent, humble.

+ Thibault Bruère




Prophète avec les enfants

Maman de quatre enfants, catéchiste depuis deux ans, j'ai été appelée par le père Thibault Bruère pour la mission de coordination de la catéchèse à la suite de Florence Simon.

Ma mission consiste principalement à organiser, accompagner et animer l'équipe de catéchistes composée, cette année, de sept mamans. Certaines d'entre nous remplissent leur fonction depuis plusieurs années comme Annie, Audrey et Nathalie, et permettent de maintenir une bonne cohésion dans le groupe, ce qui a été particulièrement profitable à l'accueil de nouveaux animateurs comme Gabriele, Laure et Ingrid qui nous ont rejointes en septembre.

Cette mission s'inscrit en lien avec les différents acteurs (l'éveil à la foi, l'aumônerie, l'EAP, les équipes liturgiques…) et permet d'accueillir cinquante enfants, âgés de 7 à 11 ans, de notre paroisse (La Membrolle, Mettray, Saint-Cyr-sur-Loire).

Ces enfants que nous rencontrons chaque semaine, partent à la rencontre du Christ en suivant un cheminement constitué de plusieurs étapes tout au long de l'année en fonction de leur tranche d'âge. Les grands moments de l'année liturgique comme l'Avent et le Carême sont l'occasion d'organiser plusieurs séances communes à l'ensemble des groupes. Est également proposée une préparation aux sacrements comme le baptême et la première communion, qui concerne vingt-cinq enfants que nous accompagnons.

Nous aidons les enfants à cheminer, à se construire pour qu'ils deviennent eux-mêmes des prophètes au terme de leur initiation chrétienne. Nous cherchons à développer leur sens de l’intériorité et le goût de la prière. C'est dans ce but que le groupe des "Petits Veilleurs de Notre Dame de Choisille" a été créé cette année par Isaure et Delphine.

Nous leur présentons également de nombreux exemples de vie de Saints ou de grandes figures de l'Eglise pour leur donner l'envie d'acquérir le don de soi et du service. Le temps du Carême sera l'occasion de mettre à profit cet apprentissage.

Enfin, nous avons la chance de pouvoir régulièrement nous rendre à la chapelle ou dans l’église pour leur permettre de se familiariser avec les lieux et de s'y sentir chez eux.

La catéchèse se veut un moment de relation et de rencontres où nous devenons à la fois témoin et accompagnateur en favorisant l'expression personnelle et en créant des liens entre vie et foi. La dimension prophétique de notre engagement auprès des enfants et de leur famille se traduit par l’annonce de la Parole de Dieu qui est au cœur de la catéchèse pour rester en lien étroit avec le Christ. Par-là, nous devons faire résonner notre foi chez les enfants en devenant les témoins de l'Amour du Christ dans notre vie. Ainsi, nous proclamons les Merveilles de Dieu à la suite d'une multitude de croyants !

Delphine Touzé



DOSSIER : Béatification des 19 martyrs d'Algérie

Prière pour l'ouverture du procès de canonisation des 19 martyrs de l'Église d'Algérie

Seigneur,
C'est toi qui nous as tous choisis pour vivre ton Évangile en terre algérienne et rencontrer en ton nom, les frères et les sœurs que tu nous donnes à servir et à aimer en ce pays.

C'est toi qui avais appelé à cette même vocation nos dix neufs compagnons, victimes de la violence entre 1994 et 1996 : notre frère évêque, nos sept frères moines et nos onze frères et sœurs, religieux et religieuses.

C'est toi qui les as soutenus pour qu'ils restent fidèles à cet appel, à l'heure du danger, par amour pour leurs frères et sœurs algériens, en cohérence avec ton propre sacrifice qu'ils célébraient chaque jour à l'eucharistie.

C'est toi qui nous appelles maintenant à reconnaître et à faire connaître dans ton Église cette fidélité, afin que soit manifestée leur charité évangélique qui, passant toute frontière, les a conduits à donner leur vie pour des frères et sœurs d'un peuple musulman.

Daigne bénir nos travaux pour proposer à l'Église leur béatification afin que soit connu ton amour qui passe toutes les barrières établies entre les hommes par l'histoire, la culture ou la religion.

Bénis aussi tous ceux qui, comme eux, ont risqué leur vie dans notre pays, l'Algérie, pour défendre des valeurs qui les faisaient proches du Royaume.

Aide-nous à évoquer la vie et la mort de nos frères de telle manière que, loin de réveiller le temps des violences et des exclusions, chacun puisse y trouver une invitation au respect de l'autre, au courage de la vérité et aux travaux de la paix.

Seigneur, toi qui as dit qu'il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses frères, fais de nous, à la suite de nos frères et sœurs, les témoins de ta Croix et de ta Résurrection.

+ Henri Teissier



Pour réfléchir

Sur la vocation et la mission des laïcs dans l'Eglise et dans le monde, sa Sainteté le pape Jean-Paul II écrit dans son exhortation apostolique Christifideles laïci :

"(…) La participation à l'office prophétique du Christ "qui proclame, par le témoignage de sa vie et la vertu de sa parole, le royaume du Père" (24), habilite et engage les fidèles laïcs à recevoir l'Evangile dans la foi, et à l'annoncer par la parole et par les actes, sans hésiter à dénoncer courageusement le mal. Unis au Christ, "le grand prophète" (Lc 7, 16), et constitués dans l'Esprit "témoins" du Christ ressuscité, les fidèles laïcs sont rendus participants autant au sens de la foi surnaturelle de l'Eglise qui "ne peut se tromper dans la foi" (25) qu'à la grâce de la parole (cf. Ac 2, 17-18;Ap 19, 10); ils sont au surplus appelés à faire briller la nouveauté et la force de l'Evangile dans leur vie quotidienne, familiale et sociale, comme aussi à exprimer, avec patience et courage, dans les difficultés de l'époque présente, leur espérance de la gloire "même à travers les structures de la vie du siècle(26)"(…)".

La fonction prophétique est l'une des trois fonctions vitales de l'Eglise : Prêtre, Prophète et Roi. Celui qui est appelé à prophétiser "parle aux hommes : Il édifie, il exhorte, il encourage" (1Co14 3).

Être prophète, ce n'est pas simplement parler de Dieu, dire des mots au sujet de Dieu; c'est faire que toute sa vie parle de Dieu.
"Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux." (Mt 5,15-16).





Un prophète pour notre temps :
Christian de Chergé


Le 8 décembre à Alger, 19 religieux et religieuses, morts martyrs en Algérie, seront béatifiés, parmi eux, Frère Christian de Chergé.
Les évêques d'Algérie ont annoncé ainsi cette béatification :
"La grâce nous est donnée de pouvoir faire mémoire de nos dix-neuf frères et sœurs en qualité de martyrs, c'est-à-dire, (selon le sens du mot lui-même), de témoins du plus grand amour, celui de donner sa vie pour ceux qu'on aime (…). Nos frères et sœurs n'accepteraient pas que nous les séparions de ceux et celles au milieu desquels ils ont donné leur vie. Ils sont les témoins d'une fraternité sans frontière, d'un amour qui ne fait pas de différence. C'est pourquoi, leur mort met en lumière le martyre de nombre de ceux et celles, algériens, musulmans, chercheurs de sens qui, artisans de paix, persécutés pour la justice, hommes et femmes au cœur droit, sont restés fidèles jusqu'à la mort durant cette décennie noire qui a ensanglanté l'Algérie (…). Mais nous ne sommes pas, aujourd'hui, tournés vers le passé. Ces béatifications sont une lumière pour notre présent et pour l'avenir. Elles disent que la haine n'est pas la juste réponse à la haine, qu'il n'y a pas de spirale inéluctable de la violence. Elles veulent être un pas vers le pardon et vers la paix pour tous les humains, à partir de l'Algérie mais au-delà des frontières de l'Algérie. Elles sont une parole prophétique pour notre monde, pour tous ceux qui croient et œuvrent pour le vivre ensemble (…). Aujourd'hui leur vie appartient à tous. Ils nous accompagnent désormais comme pèlerins de l'amitié et de la fraternité universelle".

Christian de Chergé était prieur de la communauté des moines cisterciens de Tibhirine, dans l'Atlas algérien. Il avait ainsi répondu à l'appel de sa vocation première pour être au creuset de cette rencontre avec l'Islam. Il dira dans son testament : "Ma vie était donnée à Dieu et à l’Algérie". Ce théologien, mystique et prophète, disait : "L'Algérie et l'Islam, pour moi, c'est un corps et une âme. Je l'ai assez proclamé, je crois, au vu et au su de ce que j'en ai reçu, y retrouvant si souvent ce droit fil conducteur de l'Évangile appris aux genoux de ma mère, ma toute première Église, précisément en Algérie et déjà dans le respect des croyants musulmans (…). (A ma mort), voici que je pourrai, s'il plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père pour contempler avec Lui ses enfants de l'Islam tels qu'Il les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de Sa Passion, investis par le Don de l'Esprit dont la joie secrète sera toujours d'établir la communion et de rétablir la ressemblance en jouant avec les différences (…)"

A l'aube du 3ème millénaire, l'intuition de Christian de Chergé était de rechercher la place de l'Islam dans le dessein de Dieu. Toute sa vie il privilégiera la rencontre et le dialogue islamo-chrétien. Convaincu "qu’il leur a été fait, à eux comme à nous, le don de l'Esprit", il démontrera que "la différence est un don de Dieu" et dira que "le fruit du dialogue est la conversion des uns et des autres vers le Dieu unique". Sa lectio divina du Coran lui permettra de découvrir qu"à travers l'Islam, Dieu appelle tous les hommes à la prière, vocation commune des religions.

Avec ses frères ils ont été signes des temps, vivant ce dialogue fraternel même avec "les frères de la montagne" (groupes terroristes) et "les frères de la plaine" (les forces armées) : Ils étaient "priants parmi d'autres priants", au milieu de voisins et amis musulmans dont ils partageaient le quotidien.

Martyrs de l'amour, ils accompagnent ceux qui veulent se tenir en croyant, en disciple du Christ, en homme et femme de dialogue, dont l'Evangile est et demeure le critère ultime pour discerner ce qui est juste, ce qui est bon, ce qui convient.


Isabelle et Michel Maunoury




Un témoin et un pionnier pour notre temps :
Christian de Chergé


Ateliers de lecture guidée de l'ouvrage du père Christian Salenson, auteur de "Christian de Chergé, une théologie de l'espérance".
  • La communion des Saints. L'eschatologie, avec le père François Tricoche, le 13 décembre au centre paroissial du Christ Roi.
  • L'Eglise en visitation avec le père Thibault Bruère, le 17 janvier aux salles paroissiales de St Pie X.
  • Priants parmi d'autres priants, avec le père Jacques Legroux, le 28 février à la salle paroissiale Saint Paul du Sanitas.

Conférence de Monseigneur Bernard Nicolas Aubertin : Christian de Chergé et ses frères, témoins silencieux de l'amitié divine, le 21 mars au Carmel.

Dernière modification le : 20/12/2018 @ 11:48
Catégorie : Aucune

KTO

Vidéo du Pape

Haut de page

Site de la Paroisse de Notre Dame de Choisille
Doyenné de Tours-Nord - Diocèse de Tours

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.1.3RC4-dev